L’HUMANITÉ & VOIES D’ILLUMINATION

Les vampires sont, et seront toujours des créatures sociales. Leur survie dépend du sang qu’ils arrivent à traire de leur bétail et ce n’est certainement pas au plus profond des ruines et des régions sauvages qu’il fait bon vivre. Ce faisant, pour se sustenter, les vampires sont désormais forcés de se mêler aux petites communautés qui peuplent les Terres Mortes. Il ne fait aucun doute, l’humanité et les vampires forment à présent un mélange homogène. Maintenant que le sang vampirique est dilué à son paroxysme, la plupart des vampires sont à peu près indiscernables de leurs propres troupeaux. Sans compter tous ces vampires qui marchent littéralement de jour et qui cohabitent quotidiennement avec leurs proies… En quelque sorte, tous ces facteurs pousseront les vampires à réévaluer leurs relations à l’égard des mortels. De plus, le rapport qu’entretiendront la plupart des vampires avec leur propre Humanité sera également l’objet d’un grand nombre de remises en question. Que cela soit dit, bien que cette symbiose puisse sembler idyllique, celle-ci n’est pas moins mensongère. Car le voile qui sépare la proie du prédateur, ainsi mince soit-il, est toujours bien présent…

[Ici-bas, vous trouverez une version adaptée de la voie de l’humanité, l’échelle des péchés, ainsi que deux voies supplémentaires inhérentes à notre univers de jeu.]

———

VOIE DE L’HUMANITÉ

L’Humanité est en quelque sorte la voie par défaut pour la plupart des vampires pour une raison bien simple : l’étreinte. En effet, l’acte de transformer un mortel en vampire altère son corps et son essence, mais sa conception du monde, ou de sa place en tant qu’individu ne change pas magiquement, ni instantanément dès l’instant où son cœur cesse de battre. Cette affirmation encore plus vraie de nos jours, alors que le sang des vampires s’est drastiquement affaibli au courant des dernières décennies. D’autant plus que les vampires qui errent dans les Terres Mortes côtoient  et vivent en symbiose avec les mortels au quotidien.

Ceci étant dit, la réalité de notre monde n’a rien à voir avec celle du 21ème siècle. En effet, les vampires, tout comme les mortels, ne jouissent plus du même confort et n’ont plus les mêmes aspirations. Simple survie oblige, les habitants des Terres Mortes doivent parfois faire fi de civisme pour survivre aux rigueurs du monde qu’ils habitent. La ligne est bien mince entre le besoin de tuer ou de s’entraider. Une simple erreur de jugement peut amener n’importe quel quidam à sa mort. Ainsi donc, la voie de l’Humanité est davantage nuancée qu’elle le fut autrefois.

Préceptes : L’existence d’un vampire est l’antithèse de l’humanité. Ce n’est pas parce qu’un vampire suit la voie de l’Humanité qu’il est amical ou bon. Les vampires sont des prédateurs, et l’Humanité leur permet seulement de prétendre le contraire. C’est une énigme intérieure qui protège le vampire de lui même, tout comme le Voile le protège des mortels. Ceux qui suivent cette Voie tentent de conserver leurs scrupules mortels, tant qu’ils le peuvent. Ces vampires se pensent toujours en tant que personnes, et pas en tant que monstres. Ils reconnaissent qu’ils peuvent eux aussi succomber à la bête, mais ils combattront une telle chose avec l’éthique de leur vie humaine.

61

La voie de l’Humanité implique donc une certaine dose de moralité. Elle reconnaît que les gens ont un certain potentiel de bonté et de charité, et elle encourage de tels comportements. Les vampires qui sont bien avancées dans cette voie ont tendance à être plus justes, charitables et équitables que ceux aux bas de l’échelle. Autrement, la voie de l’Humanité ne possède pas de code d’éthique formel. En général, ses disciples doivent s’abstenir de toute cruauté et de toute perversion extrêmes. Ils ne doivent pas tuer à moins que cela ne soit nécessaire. Le résumé le plus simple est celui proposé par de nombreuses religions et philosophies : traite ton prochain comme tu voudrais qu’il te traite.

———

L’ÉCHELLE DES PÉCHÉS

 Niv. Voie

 Description

 1

Blessure/Destruction de biens: Il est question ici de blesser de manière permanente (si possibilité de guérison on parle en terme de saison et / ou d’années) un autre individu (mortel ou vampire), tant sur le plan psychologique, physique ou  en nuisant directement à sa survie. Par exemple; laisser un vampire pieuté sans défense, briser la psyché de quelqu’un ou démembrer un mortel. Notez également que détruire des biens matériels importants et nécessaires à la survie d’une personne de manière non préméditée est considéré comme un péché à ce niveau. Par exemple; brûler un domicile ou détruire un champ de patate de manière accidentelle. Etc.

 2

Meurtre involontaire/Destruction de biens : Il s’agit ici de la destruction d’un individu de manière non préméditée, ou accidentelle. Notez également que détruire des biens matériels importants et nécessaires à la survie d’une personne de manière préméditée est considéré comme un péché à ce niveau.

3

Meurtre volontaire/Acte de cruauté : Il question de meurtre prémédité, sans plus ni moins.  Ou encore de tout acte de torture quel qu’il soit.

4

Meurtre de Masse/Autre crime de Masse : Que l’acte soit prémédité ou non, il est question de meurtre multiple au courant d’une même scène, ou d’une même altercation. Ce faisant, les tueries et les étreintes de masse entrent dans cette catégorie de péché, ou encore la torture ou tout acte de barbarie digne des maraudeurs.

5

Crimes Haineux : Vous avez commis des actes inexcusables pour vous distraire, par simple cruauté ou méchanceté. Par exemple, vous avez torturé plus que nécessaire un individu, menant celui-ci à une mort bibliquement douloureuse. Ou encore, vous avez commis l’irréparable, une diablerie, un génocide, etc. Ces crimes peuvent drastiquement débalancer votre humanité et ne devraient en aucun cas être pris à la légère.

———

VOIE DU DÉSIR VISCÉRAL / PATH OF VISCERAL DESIRE

Favorisé par : Édéniste, Champignonneurs, Maraudeurs

57Préceptes : Cette voie emprunte les vertus de l’excès, mais également celle de la découverte, poussée par une curiosité parfois considérée malsaine. Inspiré par divers courants hédonistes, cette voie se distingue des défuntes Voies de l’extase et Cathari dans la mesure où elle ne cherche pas forcément la corruption ou la satisfaction immédiate. Malgré son nom, les adeptes de cette voie ne se laissent pas nécessairement emporter par leurs impulsions les plus primales. Cette voie est une de curiosité, de recherche et de soif de nouveau. Elle attire les plus téméraires de ce monde et elle encourage à embrasser l’inconnu, le mystère et le mystérieux.

Mécanique de jeu : Un individu accumule des beast traits lorsqu’il se refuse le droit de progresser et d’essayer de nouvelles expériences, la stagnation étant un des vices majeurs de cette voie. Dans le même ordre d’idées, sans être atteints statistiquement du défaut Curiosité, les adeptes de cette voie seront souvent à la recherche de nouveauté sous toutes ses formes. De plus un individu accumulera des beast traits s’il se nourrit continuellement sur la même source ou lorsqu’il sombre dans une routine. Ce faisant, un vampire sur Désir Viscéral ne reçoit aucun beast trait lorsqu’il suit les préceptes de cette voie, mis à part pour les derniers paliers de l’Humanité, c’est-à-dire les rangs quatre (4) et cinq (5), qui s’appliquent mot pour mot.

———

VOIE DU REDOUTABLE / PATH OF DREAD

Favorisé par : Maraudeurs, Charognard, Scavers, Arpenteurs des terres mortes

10Préceptes : Cette voie parfois considérée comme primitive ou extrême, est celle de la survie, qu’advienne les conséquences. Prisée par les voyageurs, les sauvages, de nombreux maraudeurs et certains charognards, cette voie est reconnue pour son approche pragmatique et drastiquement brutale. Une voie qui peut également sembler détachée de toute ambition politique en apparence, mais qui est fondamentalement violente dans son approche, plus qu’autre chose. La voie du Redoutable est également celle de l’autopréservation, de l’égocentrisme, une route quasi nihiliste de par sa nature. Les vampires qui suivent ces préceptes ne cherchent qu’à survivre et à s’assurer d’un lendemain.

Mécanique de jeu : Un individu accumule des beast traits lorsqu’il néglige sa propre survie même au bénéfice d’autrui. De plus, les suivants de cette voie ne doivent s’engager dans la politique vampirique uniquement que si cela leur permet d’en tirer un profit personnel ou assurer leur survie. Dans un même ordre d’idées, le partage et l’altruisme ne sont pas forcément des péchés, mais ceux qui suivent cette voie le font dans la mesure où ils s’attendent à un retour du balancier. Un vampire sur la voie du Redoutable ne reçoit aucun beast traits lorsqu’il suit ses préceptes, mis à part pour les derniers paliers de l’Humanité, c’est-à-dire les rangs quatre (4) et cinq (5), qui s’appliquent tels qu’ils sont.