CAIANITES

Par crainte que les antédiluviens s’éveillent à nouveau, pour leur plaire, ou tout simplement par conviction, de nombreux vampires décidèrent de suivre les traditions millénaires qui régissaient jadis l’Ancien Monde. Ce faisant, les vampires qui adhèrent à cette idéologie tendent à reproduire et à appliquer les édits de Cain, ainsi que toutes les traditions qui s’y rattachent. Certains principes fondamentaux tels que la Mascarade ou le Domaine font davantage l’unanimité. Mais d’abord et avant tout, tous les vampires qui se positionnent sous cette bannière acquiescent à l’idée que les plus vieux – ou les plus puissants – méritent le respect. De plus, la plupart des Caianites s’efforcent de respecter le territoire d’autrui, ou tentent dans la mesure du possible de cacher sa nature vampirique en présence des mortels. Quoi qu’il en soit, le temps ayant fait son œuvre, ces traditions ont désormais leur propre interprétation, tordue et déformée par les rigueurs des Terres Mortes. Notamment, plusieurs questions quant à la conception de ces règles font couramment l’objet de débats philosophiques au sein de cette caste idéologique. Par exemple, la définition de ce que constitue un domaine ainsi que ses frontières, ou encore à quel moment un vampire expose véritablement sa nature vampirique auprès des mortels, fluctue aux termes de nombreux facteurs, tant culturels que sociétaux.