LE PETIT MANUEL DE L’HOMO VAMPIRICUS

Position sur l’Axe Politique : L’Homo Vampiricus, cette étrange bête étrange des Terres Mortes, est souvent au centre des controverses. Fondamentalement individualiste, par ne pas dire égoïstes, les individus qui se rallient à cette idéologie placent leur survie et au-delà de toute considération. Mais contrairement aux autres Dissidentistes, les vampires de l’Homo Vampiricus se montrent bien plus tolérant, voire même favorables aux traditions de l’Ancien Monde, quand cela leur permet de s’élever dans la chaîne alimentaire. Quoi qu’il en soit, ces vampires tirent profit du chaos des Terres Mortes, bien plus qu’autre chose. Or, si l’Homo Vampiricus devait avoir un modèle d’inspiration social, le Sabbat serait probablement le référent le plus pertinent. Non pas pour la spiritualité ou la religion, mais pour l’aspect monstrueux de cette secte. En effet, les vampires de l’Homo Vampiricus prônent l’émancipation, l’acceptation de la bête et de la nature propre vampirique. Certains principes indissociables au Sabbat, comme la Liberté et le Lextalionis (œil pour œil, dent pour dent) correspondent donc aux valeurs de ce courant idéologique. En somme, ils font généralement de bons candidats à l’adoption des diverses Voies d’Illuminations des Terres Mortes et même de l’Ancien Monde.

Relations envers les autres Courants :

▸ Rédemptionistes : Hostile
▸ Intégristes : Neutre
▸ L’Ersatz : Favorable
▸ Affranchis : Favorable
▸ Déshérités : Neutre