LA SOCIÉTÉ VAMPIRIQUES DES TERRES MORTES

La Géhenne, l’étoile rouge, le Grand Conflit, les bombes atomiques, les changements climatiques… Quel beau gâchis, n’est-ce pas? Des milliers d’années d’histoire réduites à néant en l’espace d’une décade. La Camarilla, le Sabbat, plus qu’un beau tas de cendre fumant maintenant. Les clans ancestraux et les lignées de sang, que de la poussière aussi! À vrai dire, il ne reste plus grand-chose de notre patrimoine, si ce n’est que quelques vestiges pathétiques de notre ancienne civilisation. La Géhenne n’aura peut-être pas su tous nous exterminer, mais ce qui en a subsisté n’a rien d’édifiant. Sachez-le, ce n’est plus notre monde. Au mieux, quelques factions relativement organisées ont émergé ici et là, mais ce sont ces cafards et ces cloportes au sang-faible qui mènent désormais la danse au sein des Terres Mortes.

     – Aberchrombie, dit «le Vicieux» Nosferatu.

Dese

———

LES VAMPIRES AU 22ème SIÈCLE

«There will come a time, when the curse of the One Above will not be tolerated further when the lineage of Caine will end when the blood of Caine will be weak and there will be no embracing for these childer for their blood will run like water, and the potence in it will wither Then, you know in this time that Gehenna will soon be upon you… »

En cette ère postapocalyptique, alors que l’humanité s’enfonce au plus creux d’un nouvel âge des ténèbres, qu’en est-il du biome vampirique du 22ème siècle? Les vampires ont-ils survécu? Qu’est-il advenu des anciennes sectes? Pourquoi les clans ont-ils disparu? Plusieurs de ces questions n’ont pas forcément de réponses explicites. Ceci étant dit, nous pouvons affirmer de manière factuelle que toutes ces institutions monolithiques telles que la Camarilla, le Sabbat ou le Mouvement Anarchiste, appartiennent désormais au royaume du passé. Effectivement, après la chute des bombes, l’éveil des antédiluviens et toutes ces catastrophes bibliques, l’espèce vampirique passa bien près de s’éteindre une bonne fois pour toutes. Néanmoins, certains individus plus fortunés que d’autres arrivèrent à se faufiler entre les mailles du destin et à échappèrent aux griffes de la fin des temps. Ces vampires furent en quelque sorte les pionniers des Terres Mortes et les fondateurs de la société que nous connaissons tous à l’heure actuelle.

Quoi qu’il en soit, de nouvelles microsociétés naquirent des cendres de l’Ancien Monde. Certaines de ces factions émergentes, plus accoutumées aux réalités des Terres Mortes luttent les unes contre les autres pour faire progresser un agenda politique comme le faisaient autrefois les anciennes sectes. Mais de manière générale, la plupart des vampires des Terres Mortes se contentent de se débattre pour garder la tête hors de ce baril de merde bien puant qu’est le monde actuel.

———

LES CASTES DE SANG

Depuis des temps immémoriaux, ce sont les plus vieux qui tirent les ficelles du pouvoir, au détriment d’une jeunesse asservit. Qu’importe sa forme, Camarilliens ou fanatiques du Sabbat, cette gérontocratie aux allures dictatoriales perpétua son oppression pendant plusieurs millénaires. Quoi qu’il en soit, les choses ont bien changé depuis la fin de la Géhenne. En effet, au 22ème siècle ce n’est plus la pureté du sang ou l’âge qui détermine qui règne et qui obéit. La sélection naturelle ayant fait son œuvre pendant l’apocalypse, la société vampirique se réinventa pour survivre aux hostilités des Terres Mortes et de cette métamorphose, émergèrent plusieurs castes sociétales bien distinctes :

➦ Les «Pure Blooods» : Les Pure Bloods, peu nombreux, mais redoutables, rassemblent la plupart des vampires d’appartenance clanique dont la descendance est inférieure à la 13ème génération. Également surnommée «Ceux au sang pur» – dans le jargon populaire des Terres Mortes – cette caste de vampire constitue les derniers remparts des anciennes lignées vampiriques du vieux monde. Ce sont d’authentiques Kindreds et même les plus faibles d’entre eux ont à leur disposition un arsenal de facultés surnaturelles à en faire frémir n’importe quel Thin-Blood. Il faut dire que la quasi-totalité de ces créatures a traversé l’enfer de la Géhenne, un exploit réservé qu’aux véritables durs à cuir et aux plus rusés de ce monde.

➦ Les «Stigmates» : Survivre à la fin du monde est une chose, mais en sortir indemne en est une autre. En effet, la Cachexie – ou TSG (Trouble du Stigmate de la Géhenne) – est une condition dégénérative unique aux vampires, dont l’éclosion concorderait avec les événements de la Géhenne. Pour ce qu’on en sait, les symptômes de cette «maladie» consisteraient en une aggravation des malédictions claniques et se manifesteraient surtout auprès des vampires au sang pur. À ce qu’on raconte, les malheureux qui en souffrent seraient tous dénaturés, tant psychologiquement que physiquement, par les malédictions claniques qui les animent. Bien que ces tristes individus ne constituent qu’une infime portion de la population vampirique des Terres Mortes, ils sont suffisamment nombreux pour être considérés comme une caste à part entière.

➦ Les «Thin Bloods» : Les Thin Bloods, également surnommés «Ceux au sang faible», regroupent la majorité des vampires des Terres Mortes. Trop faible pour perpétuer la malédiction vampirique, ces vampires n’ont aucune appartenance de clan et sont tous (ou presque) de descendance inférieure à la 13ème génération. À vrai dire, leur sang est si dilué que certains d’entre eux arrivent même à marcher de jours, comme les mortels. D’autre part, étant donné leur grand nombre (au grand dam des Pure Bloods) ils constituent l’essentiel de la société vampirique postapocalyptique actuelle, qu’ils ont façonnée à leur image. Bref, au 22ème siècle, les Thin Bloods sont les véritables pionniers de ce Nouveau Monde. Du moins, au sein des Terres Mortes…

Chain

———

LES ROUAGES DE LA SOCIÉTÉ VAMPIRIQUE

➦ Les deux grands Axe Politiques : L’échiquier vampirique des Terres Mortes, excluant certaines castes indépendantes, sépare sa population en deux axes politiques distinctement opposés, qui se sous-divisent eux-mêmes en plusieurs courants idéologiques. Ces deux grands axes, l’un traditionaliste (les Caianites) et l’autre libertarisme (le Mouvement Dissidentiste), feront leur apparition peu après les événements de la Géhenne, en réponse aux changements sociétaux qui s’opéreront au cours du 21ème et du 22ème siècle. L’ensemble de ces idéaux et des ces philosophies imprègne toutes les sphères de la société vampirique post-apocalyptique. Aucun vampire n’y échappe et ce faisant, à la conception de votre personnage il vous faudra choisir de quel côté de cet axe votre alter ego se situe et où celui-ci se trouve sur ce spectre politique, en sélectionnant un courant idéologique. [Pour davantage de renseignements, cliquez ici ]

➦ Les Bandes : Il ne faut pas être bien rusé pour comprendre qu’il est plus aisé de survivre aux dangers des Terres Mortes en groupe, que seul. Les loups solitaires et tous ceux qui s’imaginent pouvoir se balader sans camarades sur les chemins périlleux des Terres Mortes, sont souvent les premiers à y laisser leur peau. Au 22ème siècle, la survie de l’individu repose sur le lien qu’il entretient avec sa collectivité et ses pairs. Dans cette optique, les vampires à notre époque se regroupent presque toujours en petites bandes d’individus, à la manière de meutes ou de coteries. Ces petites bandes, surnommées «gangs» ou «crews» dans le jargon des Terres Mortes, constituent la pierre angulaire sur laquelle s’appuie la société vampirique postapocalyptique. L’entièreté des ramifications de la société est ficelée autour de cette idée. Pour ne citer qu’un exemple, les territoires et les colonies (aka domaines) sont bien plus souvent attribués à des groupes que des individus. L’appartenance à un groupe, une idée, un symbole permet aux plus faibles de tailler une place, en ce monde où seuls les plus forts peuvent survivre. [Pour plus de détails, cliquez ici ]

➦ Hiérarchie : Au-delà des Principautés du Cercle de Nobilis, il n’existe aucune société ou institution à grande échelle et à vocation fédératrice. Chaque communauté survit dans son coin de pays, indépendamment les unes des autres. Or de temps à autre, il arrive par nécessité ou par commodité, que plusieurs communautés se désignent un chef pour diverses raisons (ou l’inverse, un souverain prend contrôle d’un large territoire). Dans de tels cas, une hiérarchie sociale s’impose et s’édifie d’elle-même, au gré des mœurs et des coutumes locales. Dans le cadre de notre activité; Exsilium: Vampire Post-Apocalypse, notre structure politique propose un pouvoir centralisé, où plusieurs communautés se rassemblent périodiquement au même endroit pour échanger, négocier et autres tractations. Cette structure hiérarchique se veut d’abord et avant tout une méritocratie, dans la mesure où peu importe la forme qu’elle prendra ou évoluera, celle-ci valorisera toujours les plus méritants. Pour davantage de détails au sujet de cette structure, ses fonctions et ses positions, veuillez consulter notre site internet ou notre documentation. [Pour plus de détails, cliquez ici]

⇝ Oasis, Colonies et Communautés : Les vampires ne sont pas seulement des créatures sociales. Ce sont également des créatures archi-sédentaires. Que ce soit par nécessité, par luxure, par paresse ou pour le pouvoir, les vampires s’éloignent rarement des grands centres urbains. Oh certes, de nos jours plusieurs se risquent à voyager et à errer comme le faisaient autrefois ces vagabonds du clan Gangrel, mais dans la grande majorité des cas, les vampires préfèrent se rassurer de leur petite routine et de la sécurité que leur prodigue le confort des communautés. À cet effet, certains termes récurrents reviennent pour ceux qui se conforment à la vie en société. Par exemple, l’expression «Colonies» est utilisée pour désigner un territoire appartenant à vampire, ou une bande de vampires, à la manière des domaines d’antan. Le terme «Communauté» quant à lui, est utilisé pour qualifier un centre urbain, ou un rassemblement de mortels. Généralement, l’on retrouve une ou plusieurs communautés au sein d’une colonie, en fonction du nombre de vampires qui y habitent. Finalement, l’expression «Oasis» est utilisée pour représenter un lieu relativement neutre, où plusieurs vampires se réunissent pour diverses raisons. Les oasis sont en quelque sorte des sanctuaires civilisés, où règne un peu d’ordre, à travers le chaos des Terres Mortes.

⇝ Lois des Terres Mortes : Dura lex, sed lex, il n’existe qu’une seule et véritable loi au sein des Terres Mortes : «La loi du plus fort». Les autres lois sont accessoires et ne servent que ceux qui les instaurent. En dépit de cette cruelle vérité, les communautés vampiriques les plus civilisées se munissent en toute hypocrisie de règles, de codes et de lois pour se civiliser et se protéger des sauvageries des Terres Mortes. Ces lois diffèrent selon l’endroit, la culture et l’idéologie politique, mais en règle générale, ce sont les Commandements de l’Apocryphe Vampirique qui prévalent avant tout :

1.   Ne répands pas la mort dans une Oasis.
2.   Tu ne prendras pas la vie de ceux de ton sang, sans quoi ta tête sera mise à prix.

3.   Chez toi tu es maître.
4.   Les lignées de l’Ancien Monde appartiennent à l’Ancien Monde.
5.   Ne déchire pas le voile qui nous sépare des mortels. Aussi mince soit-il…
6.   Nous appartenons aux Terres de Nod. Ne t’approche pas des Mégapoles.
7.   Jamais tu ne te nourriras des enfants de la lune et des manouches.
8.   Respecte ceux qui le méritent et non pas ceux qui le réclament.
9.   Tu n’as qu’une seule parole. Règle tes dettes, sans quoi tu n’es rien.
10.   Le plus méritant est le premier à piger d’un butin de guerre.
11.   Combats les Engeances et ceux qui les engendrent, quoi qu’il en coûte.
12.   Les Terres de Nod ne connaissent qu’une seule règle : La loi du plus fort.

➦ Les Faveurs / Boons : Dans un monde où il n’existe aucune garantie légale sur laquelle s’appuyer, en absence de toute autorité légitime pour défendre ses droits, à quoi bon contracter des dettes? C’est bien là où les dettes de sang, également surnommé  «Boon», prouvent leur bien-fondé. Cette pratique ancestrale, qui se rapproche bien plus d’une économie sociale que mercantile, est l’un des derniers vestiges de la société vampirique de l’Ancien Monde. Ce mode de transaction qui s’appuie essentiellement sur l’honneur est la clef de voute de la société vampirique. Qu’importe votre affiliation politique ou idéologique, que vous soyez Dissident ou Caianite, les faveurs de sang font l’unanimité partout où vous irez. De plus, votre capacité en tant que vampire à entretenir un bon crédit est un gage de crédibilité et de pertinence. Sans dette, vous n’existez tout simplement pas. Et sans nom, vous n’avez aucune valeur, ni utilité, au sein de votre collectivité. Ceci étant dit, rares sont les communautés qui tiennent registre de ces faveurs. Il en va de la responsabilité de chacun de s’assurer de son crédit. Cependant, les dettes jugées plus importantes (dettes de sang, ou dettes de vie) sont généralement représentées à l’aide d’un badge d’honneur – ces petites plaquettes de métal ou de cuir où on y applique l’empreinte digitale des deux partis – en guise de preuve transactionnelle. [Pour plus de détails, cliquez ici ]

➦ Les Factions Vampiriques : Au fil des décennies, de nouvelles organisations politiques émergèrent des décombres et s’enracinèrent à travers les diverses couches de la société. Ces regroupements, n’ayant évidemment ni la grandeur, ni la portée et encore moins l’influence des sectes d’antan, s’apparentent néanmoins à certaines institutions mineures de l’Ancien Monde, tant par leur taille ou leur emprise sur la société vampirique. Malgré quelques similitudes, la plupart des organisations vampiriques de Terres Mortes ont rarement mainmises sur des localités entières ou de vastes territoires, faute de ressources ou d’effectifs. Conséquemment, pour faire progresser leur agenda, une bonne partie de ces organisations préfèrent s’immiscer indirectement et subtilement dans les affaires des communautés afin d’éviter les feux des projecteurs. Pour certaines factions jugées plus excentriques – voire même antagonistes – cette approche fait parfois défaut et mène usuellement à des conflits sanglants. [Pour plus de détails, cliquez ici ]

Sec