LES VESTIGES CLANIQUES

Il fut un temps où, appartenir à un clan était d’une banalité affligeante. De nos jours, c’est plutôt l’inverse. En effet, la plupart des grandes lignées vampiriques de l’Ancien Monde se sont éteintes pendant la Géhenne. Quelques héritiers de sang noble ont certes survécu à la fin du monde, mais de manière générale ces individus demeurent très discrets quant à leurs origines. Ceci étant dit, l’emprise des clans vampiriques se fait toujours sentir de nos jours. Aussi minime soit-elle, cette influence mérite qu’on s’y attarde :

———

ASSAMITE➦ ASSAMITE : À ce qu’on raconte, Haqim, le fondateur de la lignée Assamite, se serait levé pendant la Géhenne pour éradiquer tous les infidèles de sa descendance, ainsi que tous ceux qui ne lui étaient pas loyaux. Fort heureusement, ceux qui se trouvaient en Amérique à ce moment-là s’en tirèrent miraculeusement à bon compte (du moins, certains). Cette purge pendant la Géhenne aurait également forcé le développement de deux branches distinctes au sein du clan des assassins, l’une occidentale et une autre orientale (surnommée Banu Haqim). De nos jours, les Assamite occidentaux n’ont plus aucun contact leurs confrères et consœurs du Moyen-Orient (incluant la branche des sorciers d’Alamut et des vizirs). Coupée de leurs racines orientales, les Assamites de la branche américaine se tournèrent davantage vers le mercenariat, plutôt que l’assassinat. Désormais, les Assamites – pour le peu qu’il en reste – n’ont allégeance que pour eux-mêmes et passent le plus clair de leur temps à échanger leurs services en échange de précieux vitae, et ce sans la moindre considération politique.

_______

BRUJAH➦ BRUJAH : Il y a peu de choses à raconter au sujet du clan Brujah, si ce n’est du fait qu’ils aient été victimes des dommages collatéraux de la Géhenne. Sans affirmer qu’ils ont été plus chanceux que d’autres, «when the shit hits the fan» les vampires du clan Brujah ont tout simplement été éclaboussés. Selon toute vraisemblance, rien n’indique que leur progéniteur, s’il (ou elle) existe toujours, se soit éveillé. Du coup, la plupart d’entre eux auraient servi de chair à canon à la solde des grandes sectes de l’Ancien Monde, comme les bons petits soldats qu’ils étaient. De nos jours,  il ne reste tout au plus qu’une poignée de ces pauvres idéalistes. Néanmoins, si à tout hasard vous aviez à croiser l’un d’eux, ce serait probablement à la tête d’une grande cause, ou dans le fond d’une ruelle bien sombre, à deux doigts de vous sauter au visage.

_______

GANGREL➦ GANGREL : Sans surprise, les vampires du clan Gangrel furent de ceux qui s’adaptèrent le plus rapidement aux péripéties de la fin des temps. Peu avant les événements de la Géhenne, nombre d’entre eux pressentaient déjà l’imminence de la menace qui se rapprochait dangereusement. Risquant l’ire des autres clans, plusieurs eurent la prudence de se retirer au bon moment, allant même jusqu’à abandonner leur siège au sein de la Camarilla. En agissant de la sorte, le clan Gangrel assura sa survie pour les décennies à venir. Pourtant, nombre d’entre eux furent tout de même emportés pendant la Géhenne. Effectivement, la Cachexie – cette étrange affliction surnaturelle – en emporta plus d’un. Les plus chanceux moururent dans d’atroces souffrances, tandis que les moins fortunés devinrent complètement fous, consumés par leur bête. Ceci étant dit, depuis la fin de la Géhenne, les vampires du clan de la bête se portent bien mieux que tous les autres clans. Ne se mêlent que rarement aux affaires des Thin Bloods, certains se risquent tout de même à approcher l’une de leurs communautés, pour faire du troc ou pour se nourrir.

_______

GIOVANNI➦ GIOVANNI : Qui croyait avoir une emprise sur la mort, s’est bien fait prendre à son jeu. En effet, le clan Giovanni s’est retrouvé nez à nez avec la faucheuse pendant la Géhenne. À ce qu’on raconte, une poignée de Cappadocians Harbingers of Skulls aurait profité du bordel engendré par la Géhenne pour se délecter d’une vengeance bien méritée. Traqué par ces fantômes du passé, le clan Giovanni aurait été décimé jusqu’au dernier. Une fin digne pour un cette bande de nécromanciens incestueux …

_______

HARBINGER➦ HARBINGERS OF SKULLS : Emprisonnés depuis plusieurs siècles aux tréfonds des catacombes du mont Kaymakli, ces anciens Cappadocians auraient refait surface vers la fin du dernier millénaire. Enfermés contre leur gré par leurs propres frères et sœurs de clan, ces martyrs du Feast of Folly n’avaient qu’une chose en tête une fois libre; se venger de ceux qui leur avaient fait subir un tel enfer. Pour arriver à leurs fins, la plupart des Harbingers of Skulls se rallièrent au rang du Sabbat et se préparèrent à entreprendre un coup d’état à l’encontre du clan Giovanni, dernières rémanences du clan Cappadocian. Or c’est pendant la Géhenne qu’ils mirent leur plan a exécution. Alors que la Camarilla et le Sabbat étaient trop occupés à s’entretuer, les Harbingers profitèrent du chaos pour éradiquer tous ces porcs de nécromanciens et reprendre leur place au sein des grands clans de ce monde. Ou à tout de moins, ce qu’il en reste de nos jours …

_______

LASOMBRA➦ LASOMBRA : Affaiblis par un conflit qui les condamna, le clan Lasombra s’effondra au même rythme que le Sabbat, pendant cette guerre qui les opposa aux forces de la Camarilla. Comme si ce n’était pas suffisant, la Géhenne se chargea quant à elle d’emporter les plus têtus et les plus coriaces, épargnant au passage quelques plus individus plus rusés et plus avisés, qui se réfugièrent dans les profondeurs de ce monde, sous terre et sous les mers. À notre époque, le clan Lasombra n’est plus qu’une ombre de lui-même. Les ténèbres ne leurs sont plus aussi fidèles et la plupart la plupart d’entres eux se disputent la moindre parcelle de pouvoir au sein des diverses factions vampiriques qui peuplent les Terres Mortes.

_______

MALKAVIAN➦ MALKAVIAN : Peu avant la Géhenne, de nombreux Malkavians disparurent sans laisser de traces, comme par magie. Des rumeurs colportent que le progéniteur du clan des fous, tout droit sortir d’une longue torpeur, aurait invoqué les plus anciens de sa lignée pour tous les dévorer. D’autres commérages du même genre racontent plutôt que tous ces Malkavians, une fois réunis, se seraient volatilisés au-delà des failles du cosmos, entre les royaumes du cyberespace et la conscience de Malkav lui-même. Quoi qu’il en soit, comme pour la plupart des clans, une poignée de jeunes Malkavians plus fortunés que d’autres aurait échappé aux griffes de la Géhenne. Ces individus, derniers vestiges du clan des fous, rassemblant une foule d’illuminés, de prophètes et de timbrés. Leur présence au sein des Terres Mortes ne passe jamais inaperçue et plusieurs de ces électrons libres sont souvent aperçus à la tête de cultes et de sectes apocalyptiques.

_______

NOSFERATU➦ NOSFERATU : «Sur le champ de bataille de la Jyhad, ceux du clan des secrets seront les premiers à y laisser leur peau». Ce vieux proverbe tirant ses origines du Livre de Nod se démontra bien réel pendant la Géhenne. En effet, les vampires du clan Nosferatu furent les premiers à disparaitre le jour du jugement dernier, chassés par ces abominations de Nictukus. Encore à ce jour, tous les Nosferatus qui ont survécu à cette « shitpocalypse » craignent d’être un jour pourchassé par un de ces grotesques croque-mitaines. Ce faisant, la plupart des vampires du clan Nosferatus préfèrent la vie d’errance et vagabondent sous les ruines de l’Ancien Monde, évitant à tout prix de se faire remarquer par les diverses communautés vampiriques à la surface.

_______

RAVNOS➦ RAVNOS : Le clan Ravnos? Quel clan Ravnos? Survivre au « Week-of-Nightmare », c’est déjà une chose. Mais les probabilités qu’un de ces vampires ait survécu à la Géhenne ET au Week-of-Nightmare sont aussi élevées que les chances qu’un prince Nigérian vous partage sa fortune.

 

_______

SALUBRI➦ SALUBRI : Pour des raisons que vous connaissez tous, l’historicité du clan Salubri est un véritable foutoir de légendes et de rumeurs plus ou moins vérifiables. De ce fait, pour mettre un peu d’ordre dans cet enchevêtrement chronologique, notre réalité sous-entend qu’au moment où se déroulaient les événements de la Géhenne, la lignée Salubri (la vraie) était tout au plus une espèce en voie de disparition, qui se dénombrait au mieux à une dizaine d’individus. Ces vampires, tous de la descendance des guérisseurs – à ne pas confondre avec ces hurluberlus du Sabbat – décidèrent de s’exiler dans les recoins les plus inaccessibles du monde afin d’échapper aux regards du clan des sorciers. Or, lorsque les foudres de la Géhenne s’abattirent sur le monde vampirique, cette malchance s’avéra a contrario comme un atout indispensable. Étant accoutumés à fuir et à se cacher depuis des siècles, tous ces étranges vampires survécurent à la fin du monde, contrairement à tous ces imposteurs du Sabbat qui se clamaient faussement du sang de Saulot. Ceci étant dit, de nos jours le clan Salubri est l’une des lignées vampiriques les plus prolifiques des Terres Mortes. Ses membres appréciés des communautés Thin Bloods et il n’est pas rare que certains d’entres eux se mêlent activement à la société vampirique.

_______

SETITE➦ SETITE : Frappés de plein fouet par le déclin des religions et une montée fulgurante du mouvement athéiste au 20ème siècle, de nombreux servants de Set remirent en question leurs croyances. L’affadissement de la foi envers Set plongea un grand nombre de ses serviteurs au plus profond d’une crise existentielle, fractionnant au passage l’unité du clan en plusieurs factions idéologiques. Cependant, le hasard voudra que ce marasme collectif procure aux Setites la force nécessaire pour survivre à la Géhenne. En effet, au moment où la civilisation vampirique s’effondra, les serviteurs de Set abandonnèrent l’idée d’un éventuel retour à la vie de leur dieu et réclamèrent toutes ces dettes que les vampires des autres clans – et autres créatures – avaient contractées au fil des siècles et des millénaires. Les serviteurs de Set firent un usage judicieux de toutes ces faveurs et se faufilèrent comme des vipères, hors de danger, à l’abri des antédiluviens et des bombes. Ainsi donc, le clan des serpents préserva la quasi-intégralité de ses rangs et règne à l’heure actuelle comme des pharaons sur les territoires postapocalyptiques africains.

_______

ORDO➦ TREMERE : Vous aurez beau tout faire pour exterminer ces cafards, ils reviendront toujours plus nombreux et plus puissants. Au grand dam de tous les vampires des Terres Mortes, le clan des usurpateurs, encore une fois, s’en tire à bon compte. À ce qu’on raconte, la Géhenne ne leur a fait ni chaud ni froid. Alors que tous les vampires firent face à l’extinction, l’apocalypse sembla pour le clan Tremere, couler comme de l’eau sur le dos d’un canard. On ne sait trop pourquoi, ni par quel miracle ils furent épargnés à ce point, mais de nos jours, le clan Tremere – surnommé Ordro Magus – forme non pas seulement un clan, mais bien l’une des factions vampiriques les plus craintes et détestées du microcosme vampirique. À vrai dire, en ce monde sans foi ni loi, où la concurrence fait également défaut, les Terres Mortes constituent un vrai paradis terrestre pour ces sorciers morts-vivants.

_______

TOREADOR➦ TOREADOR : Ils furent nombreux à fuir comme des lâches dans leurs abris nucléaires et autres voutes souterraines. Sous des tonnes d’acier et de béton, les plus influents et les plus aisés du clan échappèrent à la fin ultime. Mais les moins nantis et les néonates, eux, furent pour la plupart réduit en poussière pendant les événements de la Géhenne. Quoi qu’il en soit, clan Toreador du 22ème siècle se porte relativement «bien». En effet, même s’ils sont parfois détestés, l’existence de bien des vampires serait à mourir d’ennui sans leur présence. Peu importe ce qu’il restera de la civilisation, il y aura toujours un Toreador pour commérer, râler et divertir un public. Dans un tout autre ordre d’idées, plusieurs légendes laisseraient sous-entendre que plusieurs vampires du clan de la rose seraient encore piégés dans leurs vieux bunkers rouillés, emmitouflés de leurs trésors, tels des pharaons dans leur sarcophage. Toutes ces rumeurs susciteraient bien évidemment l’intérêt d’un grand nombre de chasseurs de trésors et autres charognards des Terres Morte en quête de reliques de l’Ancien Monde.

_______

Tzim➦ TZIMISCE : Au crépuscule de la fin des temps, le fondateur du clan des «démons» s’éveilla d’entre les entrailles de la ville de New York pour dévorer les siens. Les légendes racontent qu’à peine ressuscité de sa torpeur, l’antédiluvien invoqua nom après nom, l’entièreté de sa descendance et réclama la puissance qu’il leur avait conféré. L’écho de cet appel transcenda toute frontière matérielle et rendit fous tout ceux qui l’entendirent. D’un seul coup, tous les vampires du clan Tzimisce – et tous ceux qui portaient quelconque pouvoir sur la chair – se métamorphosèrent en de grotesques créatures dénudées de conscience (pour le peu qu’ils en avaient déjà). S’en suivit de la tombée des bombes, de la destruction de New York, de la Géhenne et de toutes ces histoires qui nous amenèrent au monde que nous connaissons tous maintenant. Or en ce qui a trait du clan Tzimisce, celui-ci n’existe plus. Du moins, plus tel que nous le connaissions. Oh certes, ces créatures abjectes et rampantes qui infectent de nos jours les Terres Mortes portent toujours le même sobriquet. Mais à proprement dit, ces horreurs n’ont quasiment rien en commun avec les vampires qu’ils étaient autrefois. À présent, et pour ce qu’on en sait, ces abominations n’existeraient plus que pour répandre les chairs putrides et déliquescentes de leur maître, comme la pire des pestes.

_______

VENTRUE➦ VENTRUE : Tout l’argent du monde ne leur suffira une fois nez à nez avec la fin du monde… Perché au sommet de sa tour d’ivoire, le clan Ventrue assistera impuissamment au déclin de son empire, la Camarilla, et au sinistre spectacle de la Géhenne. Quelques illustres éviteront le pire, mais l’échec de la Camarilla leur coûtera très cher. Une fois la poussière retombée, le clan des rois ne se relèvera jamais vraiment de sa chute. Les plus influents se contenteront d’une mainmise sur les Principauté du Cercle de Nobilis, derniers bastions de la Camarilla, tandis que les plus jeunes se satisferont des miettes de pain laissées par leurs aînés. Néanmoins, les vampires du clan Ventrue se portent nettement mieux que la plupart des bouseux qui peuplent Terre Mortes et se plaignent pour la plupart du temps le ventre plein.