TRADITIONS DE L’ANCIEN MONDE

fat

➦ Version de Nod : Ces traditions se veulent plus sommaires, plus large et libre d’interprétation. Certaines de ces règles furent transmissent au fil des millénaires et reprisent par la Camarilla, notamment. Les Caianites ont tendance à se disputer et argumenter quant à la façon des les interpréter, comparativement à la version d’Erciyes.

1. Tu ne tueras pas ton sire et ne boiras pas le sang de son cœur.

2. Tu considéreras comme aîné les plus anciens que toi. Comme je suis ton Père, tes aînés sont plus proches de moi.

3. Tu honoreras le domaine de l’autre.

4. Tu ne te révéleras pas comme des dieux aux enfants de Seth.

5. Honorez toujours votre Sire.

6. Tu enseigneras à ta progéniture les manières du vampire.

7. Tu n’embrasseras pas l’amour.

8. Tu ne te nourriras pas des Lycans, de ceux d’Arcadia, des malades, des fous ou des ivrognes.

9. Tu protégeras toujours ceux qui servent, les goules.

10. À vos frères et sœurs, donnez toujours l’hospitalité. Donnez toujours aux frères et aux sœurs de votre père la meilleure partie de votre maison. Aux frères et aux sœurs de votre progéniture, offrez un toit à l’abri du soleil et du sang de mouton, sans plus.

11. N’oublie jamais le père de ton père, Caïn le vagabond.

———

➦ Version d’Erciyes : Ces traditions se veulent plus précise, moins susceptible à l’interprétation. Les traditions d’Erciyes semblent plus récentes et moins fragmentés. Elles sont préférés par les Rédemptionistes, pour son côté «humain». Quoique de nombreux Intégristes apprécient clarté de ces règles, parce qu’elles sont plus détaillées.

1. Je suis Caïn votre père, qui vous a fait passer les portes de la mort, pour partager la vie éternelle sur terre.

2. N’oublier pas les malédictions qui s’attachent à mon don. Le faire est folie, et c’est tenter la fureur du tout puissant. Ne pas se faire passer pour des dieux avant lui, ni exiger le culte des fils de Seth, de peur que vous inspiriez au tout-puissant de vous abattre.

3. Honorer ceux qui sont les plus proches de moi au cours des générations, parce qu’elles soutiennent ma force et sont les plus vraies à ma nature. Rendre devant eux l’honneur, l’obéissance et la crainte, comme vous le feriez devant moi, et laisser le plus vieux être seigneur parmi vous. Car je suis pour tous votre seigneur.

4. Les fils de Seth à qui vous donnez votre sang seront comme vos enfants. Traiter les biens et montrer qu’ils savent nos traditions. Sachez que comme un père est jugé responsable des transgressions de son enfant, ainsi vous serez jugés responsable des péchés de ceux qui partagent votre sang.

5. Ne pas se nourrir sur les bêtes dont le sang est magique, parce que son goût apporte la folie. Ne pas se nourrir sur les malades, de peur que vous apportiez leur maladie à tous les vivants. Ne pas se nourrir sur des enfants, parce qu’ils porteront son empreinte pour toujours. Ne pas se nourrir sur le vieux ou le faible, parce qu’ils n’ont aucune force à offrir.

6. Honorer le domaine des autres, pour celui qui n’a aucun domaine. Donner l’abri aux errants parmi vous, du soleil et des autres dangers terrestres, pour celui qui erre éternellement.

7. Chérissez ceux qui vous gardent, qui soutiennent votre sang comme leur force. Les protéger du danger, et les aimer comme les vôtres, parce que sans eux vous êtes nu devant le soleil et délaissé devant vos ennemis.

8. Le droit de vie et de mort est donné au sire sur ses infants et nul ne se tiendra entre eux. Ainsi il était avec Dieu au-dessus d’Adam, ainsi il était avec Adam au-dessus de moi et ainsi il sera avec vous au-dessus de toute votre progéniture, jusqu’à la dernière génération.

9. N’étreignez pas avec la colère, de peur que votre colère soit transmise avec votre sang. N’étreignez pas pour la vengeance, de peur que vous rendiez votre ennemi éternel. N’étreignez pas les jeunes, parce qu’ils apporteront sûrement la folie à votre lignée. N’étreignez pas pour l’amour, parce que la malédiction de l’ange corrompra tout amour, et fera de votre cadeau un acte fétide qui vous hantera tout le reste de vos nuits.

10. Vous ne dévorerez l’âme d’aucun Cainite. Faire ainsi est sûrement une offense contre ma loi. Laisser n’importe quel Cainite qui a commis ce crime être jeté loin de vous. Laisser le, être chassé comme un animal est chassé. Laisser le, être abattu comme un animal est abattu. Car je vous ai donné la puissance et la vie éternelle, mais l’âme est pour vous la marque du seigneur, et c’est un Dieu jaloux qui garde précieusement son domaine de toute violation.